4,74 €
Disponible 1 ex.

Le Salut

Le salut appartient à notre Dieu

Auteur : Christopher J. H. Wright

  • Référence FAR4414
  • EAN 9782863144145
  • Editeur Farel

Qui peut nous sauver, et de quoi ?

Le salut est à notre Dieu qui est assis sur le trône (Apocalypse 7.10). Il est ici et maintenant offert par Dieu et il est indissociable du salut contenu dans les alliances passées et annoncé dans la Nouvelle Alliance. Il concerne des hommes de toute nation, de toute tribu, de tout peuple et de toute langue… et de toutes les périodes de l’histoire de l’Humanité, mais il n’est possible qu’en raison du sacrifice de l’Agneau sur la croix.

Le salut est d’abord une histoire, passant par des repères tels qu’Abraham, Moïse, centrée sur Jésus-Christ et conduisant à l’accomplissement parfait quand toute chose seront mise sous les pieds du Sauveur du monde.

Points forts :

  • un auteur enseignant théologien engagé et passionné
  • un sujet capital abordé de façon claire
  • un livre d’une grande précision, près du texte

Thèmes :

  • les apirations humaines
  • l’identité de Dieu
  • la bénédiction et l’alliance divines
  • la souveraineté de Dieu
  • l’Agneau de Dieu
Wright Christopher J. H.

L'auteur

Christopher J. H. Wright est directeur des ministères de Langham Partnership. Il a été principal du All Nations Christian College, en Grande-Bretagne, et a enseigné à l’Union Biblical Seminary, en Inde. Il est notamment l’auteur de L’éthique et l’Ancien Testament (2007), Le salut (2011), La mission de Dieu (2012), Dieu, je ne comprends pas (2016) et Le message de Jérémie (2017).

FAR4414
9782863144145
Farel
224
14.0⨯21.0⨯1.6cm
278 g
2011
Salvation Belongs to Our God, Langham Global Library, 2014
Langue
Français
sentiment_satisfied Cet ouvrage est retenu dans notre assortiment.
L'importance de la sotériologie est mise en évidence de manière très complète. Le salut appar-tient à Dieu qui l'accorde souverainement à qui place sa confiance en Lui, ceci tout au long de l'histoire de l'Humanité. La totale cohérence entre les alliances, de Noé à la Nouvelle Alliance, est développée avec beaucoup de clarté, malgré une lecture un peu difficile. La place particu-lière d'Israël, avant et après le sacrifice du Seigneur à la croix, est présentée de manière ex-haustive. A noter que la place particulière de l'Eglise, l'épouse de l'Agneau, dans le plan du salut est un peu escamotée. Peut-être que le désir de l'auteur d'ancrer sa démonstration dans l’Ancien Tes-tament l'a-t-il poussé à ne laisser que peu de place à l'eschatologie.
chat Commentaires (0)